Le football, opium du peuple ?

Invitée de l'émission "28 Minutes" sur ARTE, le 17/07/18

Le 17 juillet 2018, j’étais invitée sur le plateau de « 28 Minutes », sur ARTE, pour parler des retombées sociétales et économiques du Mondial masculin de football 2018.

Au-delà des discours convenus, il s’agit de se pencher sur les effets durables de cette compétition, et de la victoire des Bleus, mais ces effets de se décrètent pas ; ils s’impulsent et s’accompagnement politiquement, puis s’évaluent scientifiquement. Il n’existe pas de retombée « magique » ou incantatoire d’une compétition sportive, sinon le risque de faire des déçus est immense et, en la matière, les précédents sont nombreux. Le politique doit donc s’appuyer sur les acteurs de terrain et sur la recherche interdisciplinaires en SHS pour mettre en place une politique durable en faveur du football (et du sport) pour toutes et pour tous, et miser sur le sport comme un levier d’innovation et de changement.

Le pouvoir du sport - Marie-Cécile Naves, Julian Jappert
Le pouvoir du sport – Marie-Cécile Naves, Julian Jappert

Descriptif de l’émission sur le site d’ARTE :

Une coupe du monde gagnée par les Bleus contribue à redorer le blason de la France à l’étranger. Dans l’Hexagone, un sondage publié dans Le Figaro montre que 43% des Français considèrent que « le parcours de l’équipe de France favorise la cohésion nationale ». Cependant, le gain de popularité d’Emmanuel Macron devrait être moins élevé que celui de Jacques Chirac en 1998.

Les études montrent que la bonne santé économique doit être le corollaire des bons résultats des Bleus pour qu’un président tire un maximum de bénéfice d’une coupe du monde. L’emballement général était-il irrationnel ? Pour en parler, nous recevons Yvan Gastaut, historien et spécialiste de l’immigration et du sport, Thomas Porcher, économiste, membre des Économistes Atterrés, et Marie-Cécile Naves, politologue – IRIS et think tank Sport et Citoyenneté.

 

 

 

Voir ou revoir l’émission :

Sur le même thème