Capture d’écran 2015-04-24 à 20.56.50

Interviewée par ORF (Radio-télévision autrichienne) sur Jeanne d’Arc et le Front National, le 24 avril 2015

24 avril 2015 admin 0

Le 24 avril 2015, j’ai été interviewée par une journaliste d’ORF (Radio-télévision autrichienne) sur la récupération du mythe de Jeanne d’Arc par le Front National. Nous sommes revenues sur l’histoire du FN et j’ai expliqué que l’extrême droite française instrumentalisait – plus que les autres partis – certaines mythologies nationales pour se les réapproprier, et ce, depuis le XIXe siècle. Jeanne d’Arc en fait partie, tant elle représente symboliquement, à la fois, la résistance à l’envahisseur (hier, anglais, aujourd’hui musulman, arabe, (nord-)africain et, jusqu’à la deuxième guerre mondiale, juif – dans l’imaginaire du FN, cela s’entend -) ; le sacrifice (Jeanne d’Arc s’est donnée au roi et à Dieu pour « sauver la France ») ; la pureté (la virginité de « Jeanne la pucelle » figurant la préservation de la France « intacte », autrement dit blanche, catholique, coupée des « intrus »). D’autres aspects de sa vie (et des circonstances de son martyre) sont occultés.

Par ailleurs, l’organisation de la célébration de Jeanne d’Arc, le 1er mai, est une façon, pour le Front National, de voler un peu la vedette aux défilés des syndicats : le parti des Le Pen sait qu’il attirera la lumière médiatique. Sans doute, également, ce rassemblement a-t-il plus vocation à réaffirmer l’unité interne du parti et à mobiliser les militants qu’à séduire de nouveaux électeurs.

Le FN s’efforce de manier des symboles différents, voire contradictoires : la tentative de hold-up sur le principe de laïcité et sur la République est, a priori, pour le moins contradictoire avec la référence à la Jeanne d’Arc pieuse et vouée à Dieu et à la monarchie. Néanmoins, la conception frontiste de la laïcité est exclusive (et non pas inclusive, pacifiste comme dans la loi de 1905) ; elle ne tolère que le catholicisme, « racine » de la France, selon le FN.

LyonCapitale

Interviewée pour « Lyon Capitale » sur les militantes d’extrême droite

3 novembre 2014 admin 0

Le magazine Lyon Capitale consacrait une enquête, réalisée par Mathieu Martinière et Daphné Gastaldi, sur les femmes engagées dans les mouvements d’extrême droite en France – et notamment à Lyon, pour laquelle ils m’ont interviewée.

« Antigones », « Caryatides » (issues de l’« Œuvre Française ») et autres militantes de la Manif Pour Tous ou du Bloc Identitaire prétendent inventer un militantisme spécifiquement féminin. Comme je l’explique dans l’interview, ces mouvements sont profondément antiféministes, bien qu’ils mettent parfois en avant un nouveau type de féminisme. Néanmoins, en vantent la complémentarité (naturelle) des sexes, en glorifiant – habitus oblige – le rôle de mère et d’épouse, en s’accommodant de l’inégalité hommes-femmes, voire en la défendant, ces femmes se situent à l’opposé de l’idée d’émancipation, ce qui en fait les complices consentantes du patriarcat – caractéristique profonde de l’extrême droite depuis le XIXe siècle.

slate_facebook_icon

Interviewée par « Slate » sur les « collectifs » de citoyens du Front National

7 septembre 2014 admin 0

Après « Marianne », chez les étudiants, et « Racine » chez les enseignants, Le Front National va lancer un nouveau « collectif » de citoyens, nommé « Audace ». Il regroupera des jeunes actifs de 25 à 35 ans, recrutés dans tous les milieux sociaux.

En 2015, des collectifs thématiques sur le logement et le social devraient également voir le jour.

L’idée est, d’une part, de se rapprocher des électeurs, notamment de catégories professionnelles qui étaient jusque là traditionnellement éloignées du FN (mais qui ne le sont plus), et, d’autre part, de récolter des idées, des propositions, des réflexions, loin des experts habituels et notamment des think tanks. Le Front National n’a jamais réussi à créer de think tank, et du reste n’a eu de cesse de fustiger – non sans contradiction – ces « corporatismes d’intellectuels parisiens », soumis aux « intérêts des puissants ».

photo 1

Intervention sur BFM TV à propos des Le Pen et du FN

10 juin 2014 admin 0

IMG_0938J’étais l’invitée de Nathalie Lévy pour évoquer les conséquences politique, pour le Front National, des propos de Jean-Marie Le Pen sur Patrick Bruel. Au-delà du fait que ces propos sont très graves et que le Président d’honneur du FN a déjà été condamné 9 fois pour des paroles de ce type, la question était de savoir le tort qu’ils pourraient faire à Marine Le Pen.

BFM

Interview sur BFM TV

28 mai 2014 admin 0

Analyse de la conférence de presse de Marine Le Pen, dans la perspective de la constitution d’un groupe politique d’extrême droite au Parlement européen : quelles sont les conditions pour constituer ce groupe ? Avec qui souhaite-t-elle ou ne souhaite-t-elle pas s’allier ? Quels sont ses atouts et ses faiblesses ? L’image d’antisémitisme du FN perdure-t-elle ? Quelles conséquences la constitution d’un groupe politique au Parlement européen dirigé par Marine Le Pen aurait-elle ? Quels sont les sujets d’accord et de discorde entre les différents partis d’extrême droite européens ? Qui sont ses rivaux ?

sud radio

Interview sur Sud Radio

26 mai 2014 admin 0

Analyse des résultats du Front National lors des élections européennes du 25 mai 2014 : comment expliquer ce vote ? Qui a voté FN ? Pourquoi les jeunes votent-ils majoritairement FN ? Quel euroscepticisme incarne le FN ? Quelles sont les conséquences politiques de ce vote au Parlement européen ? Marine Le Pen va-t-elle réussir à constituer un groupe politique à Bruxelles ?

Capture d’écran 2014-05-29 à 23.30.02

Une élection contre l’Europe ? – BFM Business

22 mai 2014 admin 0

Trois jours avant l’élection du 25 mai, retour sur les enjeux de ce scrutin, sur la montée de l’euroscepticisme en Europe et notamment des partis d’extrême droite, la forte abstention qui est attendue, ainsi que sur le traité transatlantique. Diffusion du clip de « Sport et Citoyenneté » mettant en scène des sportifs de haut niveau, pour inciter les jeunes à aller voter.