Trump repart en campagne

Invitée de "28 Minutes" sur ARTE, le 14.10.20

Le 14 octobre 2020, j’étais invitée sur le plateau de « 28 Minutes », sur ARTE, une émission présentée par Elisabeth Quin. Nous avons parlé du retour en campagne de Trump après son hospitalisation pour cause de Covid-19.

 

– Toujours à la traîne derrière Biden dans les sondages, Trump sillonne à nouveau les États-Unis après avoir été malade du Covid-19. Quel impact sa gestion de la maladie a-t-elle eue sur la campagne ?

Sa minimisation de la pandémie se poursuit et il continue de s’aliéner un électorat senior et féminin, chez les sympathisants républicains modérés et indépendants.

Trump poursuit sa mise en scène viriliste au moment de son hospitalisation : il enlève son masque, un hélicoptère vient le chercher. Pour lui, reconnaître la/sa vulnérabilité c’est se mettre en danger et les autres aussi. Il dit : « Ce n’est pas plus grave que la grippe, voire moins » (faux) ; « ne laissez pas le virus vous dominer », etc.

Puis il a été pris d’une frénésie de Tweets en majuscule contre ses adversaires.

Il veut reprendre sa campagne, d’autant que Biden était en Floride il y a deux jours et que les sondages sont très bons pour le candidat démocrate, même en Arizona, et y compris pour le Sénat.

Quels électeurs vont voter Biden : les femmes, les jeunes et une partie des Latinos (lesquels sont très partagés en Floride, Etat-clé s’il en est, mais très pro-Biden en Arizona qui est en train, peut-être, de devenir un swingstate lui aussi). Le vote des républicains modérés bénéficie à Biden. Il en va de même des indépendants. Pour l’instant. Ajoutons que Biden n’a pas de véritable candidat concurrent à gauche, contrairement à Clinton en 2016.

– Le vote par anticipation bat des records, à plus de trois semaines des élections. En quoi celui-ci est un des gros enjeux de cette campagne électorale, surtout pour les démocrates ?

Plus de 15 millions d’Américains avaient déjà voté le 14 octobre, par la procédure de early voting ou par correspondance. C’est considérable. Est-ce le signe d’une participation massive au final ? Est-ce que cela favorisera plutôt Joe Biden ? Cela semble être le cas mais ce sujet est à suivre.

Replay de l’émission :